Témoignages

Angéline «Cela fait un mois et 3 jours que je suis venue vous voir pour m’aider à vaincre mes troubles alimentaires. Depuis ma vie s’est apaisée ! J’ai toujours des réflexes, comme fouiller dans les placards, mais il n’y a plus l’envie ! Les pulsions sont parties. J’ai passé les fêtes sereinement, en mangeant trop bien évidement mais sans me forcer, sans me goinfrer, sans culpabiliser ! J’ai gardé ma gourmandise mais sans les excès. Je vous remercie énormément pour le travail fait !»

Solène «Certes l’objectif de perte de poids n’est pas atteint, cependant je constate de réels changements, tant dans mon comportement que dans ma tête. Déjà je ne grignote plus du tout. Je ne me gave plus aux repas. Le point noir reste l’apéritif… Même si je fais le mois sans alcool, je me jette sur les biscuits apéritifs… De plus, j’ai repris la course. Je m’accorde du temps pour moi deux fois par semaine et je note de réels progrès. Et j’en ai besoin. J’ai hâte d’être dimanche pour aller courir. J’ai repris le dessin. Enfin, dernier constat, la pensée de mon poids, ou de l’alimentation n’est plus obsessionnelle. J’y pense mais ça ne me met plus mal a l’aise. Et j’arrive a me dire que mon corps est comme ça parce c’est ainsi. Je vais maintenant prendre soin de moi mais sans brusquer mon corps.»

Cyril «En un mot, c’est pour moi un succès complet. Malgré les effets très perturbants de la révélation d’un traumatisme déclencheur et de la réaction de protection en découlant me poussant à grignoter, je n’ai depuis la séance plus de pulsion me poussant à me jeter sur la nourriture et ce, dès le jour même de la séance. Depuis maintenant 2 semaines, je n’ai plus mangé de gâteaux ou autre. Je n’en éprouve plus le désir. Quelques pensées pour aller grignoter de temps en temps, et devant la nourriture finalement pas l’envie d’en prendre. Ces pensées tendent de plus à diminuer et je me surprends des fois à me dire que je n’ai pas pensé à manger depuis plusieurs heures là où précédemment cette pensée était omniprésente. J’ai depuis la séance perdu 4 kg simplement par l’arrêt du grignotage puisque qu’à côté je ne fais aucun régime. Je mange normalement sans me priver, je m’arrête simplement de me remplir l’estomac quand je n’ai plus faim là où auparavant je continuais au-delà du raisonnable. J’avais essayé à plusieurs reprises d’arrêter les grignotages. Je maintenais cet arrêt quelques jours… quelques semaines… et finissais toujours par craquer en ayant en plus ressenti durant toute la période une frustration et la nécessité d’une lutte constante pour ne pas craquer. A présent, aucun effort, aucune frustration… juste pas envie.»

Mathilde «Presque 10 jours pour revenir sur l’expérience singulière que j’ai fait dans votre fauteuil !
Beaucoup d’émotions, d’images, de sensations et l’amorce d’un changement de point de vue.
J’ai mis beaucoup de temps à prendre conscience des schémas que je reproduisais, ceux qui m’ont conduit sous la coupe de personnes souvent mal intentionnées à mon égard.
Cela fait beaucoup, me direz-vous! Consoler, pardonner, accepter, se réconcilier avec soi ….
Bien entendu, j’envisage de venir vous revoir.»

Emmanuelle « J’ai pris rendez-vous avec vous pour arrêter ma consommation de cigarettes, produit auquel j’étais extrêmement dépendante depuis plus de 30 ans. Prête à me libérer de cette dépendance, j’avais un énorme espoir, sans pour autant y croire vraiment.
A l’issue de la séance, vous m’avez déclarée être «très confiante». De mon côté, j’étais très mal, comme après avoir eu subi un choc psychologique violent. Le soir même, j’ai fumé une cigarette, qui m’a donné la nausée de longues heures durant. J’ai donc basculé sur la vapote. Le lendemain, j’ai de nouveau essayé la cigarette (une seule «taffe»), pour renoncer définitivement (je l’espère tout au moins !). C’est tellement écœurant !
A quelques jours près, cela fait maintenant 3 mois que j’ai arrêté. Il y a des moments où j’ai envie de fumer, plus par habitude que par envie réelle, puisque ça passe. Et à ces moments là, je me dis que je suis tellement fière d’avoir regagné ma liberté que je n’ai pas envie de replonger. Je considère donc que c’est un succès et je vous en remercie grandement et très sincèrement !»